ID UA-41108829-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 février 2014

Pont Aven/Moélan sur Mer, nostalgie bretonne

 

On dit que les gars de Moélan sur Mer n'ont qu'une oreille de chaque côté...  Qui saurait me donner l'explication d'un tel dicton ?? Y-t-il, quelque part, des individus qui ont plus de deux oreilles ??  

Depuis quelques mois je suis plongé dans des recherches diverses et variées concernant mon enfance, ma famille , ma vie buissonnière en Bretagne. Fils d'une lavandière je cherche à reconstituer son parcours de vie depuis sa naissance à Ergué Gabéric, près de Quimper, jusqu'à son arrivée à Pont Aven, dans les années 50... et je mène le même type de collectage sur mon père, quartier-maître chef, né à Kergloanou, un lieu-dit de Moélan sur Mer... Je pense que tous deux se sont rencontrés à Pont Aven... Jamais ils ne m'ont raconté... aucun de mes parents ne se laissait aller à parler ainsi, et surtout pas aux enfants !!... alors je passe beaucoup de temps à travailler sur la composition du roman familial, et je dis bien composition... Composer avec des infos probantes... faire appel à "l'imaginaire" mais justifier chaque élément collecté, plonger dans mes souvenirs d'enfance et en extirper des éléments solidement certifiés pour tenter l'écriture...

Sur une page Blog précédente j'ai parlé de mes recherches maritimes et demandé de l'aide... j'ai obtenu quelques résultats qui parfois m'ont fichu le blues... mais autant comblé et rempli de fierté... du Havre à New York mon père, comme de nombreux autres marins, a beaucoup "Bourlingué" sur toutes les mers... et je dois avouer que je suis très impressionné par cette vie de marin...

Pour le moment j'en sais plus sur le parcours de mon père que sur celui de ma mère. Concernant celle-ci je vais devoir centrer mes recherches sur la région Quimpéroise.. dont Ergué Gabéric, Ergué armel et... ??  Je crois savoir qu'elle a travaillé chez Bolloré... Elle était aussi lavandière, la dernière de Pont Aven, et j'espère parvenir à raconter un jour ce travail aussi très dur.

Pont Aven, ville de renom, aux quatorze moulins et quinze maisons... semble "oublier" une grande part de son histoire...  Gauguin et autres artistes ne  s'y retrouveraient vraisemblablement plus aujourd'hui, car même la lumière naturelle a changé.. et cette part d'histoire n'est pas celle concernant le musée consacré à l'école de peinture... elle est celle qui nourrissait le quotidien des Pontavenistes...

Kenavo

Signé Sizig Loeis ar Garreg.

 

     

 

          

01:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

simple remarque cher cousin il s'agit de kerglouanou et non kergloanou!!!!j'y tiens beaucoup.....a bientôt.

Écrit par : jeannine rannou | dimanche, 13 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.